Archives par mot-clé : abondance

« Le jeu de la vie »

Dans cet article, je vous propose la chronique du livre « Le jeu de la vie » de Florence Scovel Schinn, artiste et professeur de métaphysique à New York dans les années 1920.

J’aime souvent à dire que la Vie est un vaste terrain de jeu et d’expériences. C’est aussi ce que pense l’auteur : « La vie n’est point une bataille mais un jeu. » Et pour jouer et gagner à ce jeu, il faut d’abord en connaître les règles. Ce sont celles de la loi spirituelle enseignées dans le livre de la Vie, appelées « Donner et Recevoir ».

Quand ce petit livre « Le jeu de la vie » m’a été offert, j’y ai prêté peu d’attention, j’avoue. Il ne « payait pas de mine » comme on dit. Mais dès les premières lignes, je me suis dit que c’était exactement ce dont j’avais besoin. C’est un condensé de ce que j’ai déjà appris mais avec une dimension plus grande. L’auteur explique en effet, très simplement les grandes lois qui régissent notre Univers et surtout comment les mettre en pratique grâce à ce qu’elle appelle des « paroles ». Des phrases, demandes, prières ou affirmations, peu importe le nom qu’on leur donne, lesquelles permettent à l’Univers d’agir en notre faveur.

Ce petit livre est une vrai mine d’or en réalité, que j’ai à coeur de partager avec vous aujourd’hui. Je vous invite à vous le procurer, à le lire, l’étudier et à l’appliquer dans votre vie. Je suis convaincue qu’il peut être source de prise de conscience et de profonde transformation si tel est votre désir.

Par contre, ce n’est pas un livre magique, il ne suffira pas de l’acheter ni même de le lire, il vous faudra expérimenter cet état d’esprit, cet état d’être que l’auteur propose et ces paroles pour concrétiser dans la matière vos demandes. Ces paroles, elles, peuvent vraiment se révéler magique, j’en suis sûre. La foi absolue sera alors votre alliée pour que la parole prononcée se concrétise dans votre vie.

Il faudra de plus bien se garder de ce que l’on imagine, pense, souhaite, pour savoir ce que l’on veut voir manifester dans le réel. La puissance de la parole, l’auteur y consacre un chapitre. Vous en connaissez déjà l’importance, j’en ai déjà largement parlé sur ce blog.

En effet, « tout ce que l’homme sème, il le récoltera », tout ce que l’homme donne en parole ou action lui sera rendu. Si on est surpris de la récolte, il convient donc de vérifier ce qui a été semé auparavant, et être vigilant pour la prochaine mise en culture!

Pour terminer, Florence Scovel Schinn donne plusieurs exemples d’affirmations à utiliser pour aider ou débloquer certaines situations.

J’ai notamment beaucoup utilisé, plusieurs fois par jour, celle-ci pour me rétablir plus rapidement:

« L’amour divin inonde ma conscience de santé et chaque cellule de mon corps de lumière et de guérison ».

Son 2e livre « Votre parole est une baguette magique » est un recueil de ces affirmations classées par catégorie: succès, prospérité, santé, bonheur, amour, pardon, sagesse… Il y en a largement pour trouver celle qui résonne le plus en nous sur le moment, puis l’utiliser en conscience en le répétant pour bien s’en imprégner, puis le laisser s’infuser dans nos vies, en remerciant de ces cadeaux qui nous sont donnés.

« D’heureuses surprises m’arrivent chaque jour et je regarde avec gratitude celle que j’ai devant moi »

« Je rends grâce pour mon bonheur permanent, ma santé permanente, ma richesse permanente, mon amour permanent »

Plus ces affirmations seront vôtres, plus vous les vibrerez, plus vous attirerez ces états. Le cercle vertueux de la loi d’attraction sera en route!

Belle soirée,

Dans l’harmonie

L’origine de la prospérité

J’écoute en ce moment les méditations de Deepak Chopra sur la prospérité. Elles me permettent tout un cheminement intérieur sur, entre autres, qu’est ce que la prospérité pour moi? mais aussi avoir de la gratitude envers tout ce que j’ai déjà, et surtout comment vivre encore plus de prospérité dans ma vie.

J’aspire en effet à améliorer mon quotidien, à développer mon activité professionnelle et à vivre confortablement, dans la prospérité et l’abondance. Je pense que chacun de nous y a droit. Et malgré tout ce que j’ai lu, entendu, étudié, ce n’est pas si simple.

J’ai tout le confort émotionnel et matériel: une super famille, un job intéressant, une maison… Et beaucoup se contenterait déjà de ça, j’en suis consciente! Je considère que c’est le minimum normal dont chacun devrait disposer.

Mais depuis que j’entends parler d’abondance, j’entends dire que chacun peut y avoir accès. Et cette « vérité » ne résonnait pas en moi. Une petite voix me disait « Mais enfin comment tout le monde pourrait il vivre dans l’abondance? si c’était possible, ça se saurait, et ce serait même déjà le cas! ». Je comprends maintenant que cette petite voix, cette part de moi parlait avec la peur du manque (apparue dans mon enfance).

Je ne pouvais pas développer d’avantage la prospérité dans ma vie, parce que quelque part, cela signifiait « voler la part de quelqu’un d’autre ».  Mais ça c’était avant d’apprendre l’origine de la prospérité. Je ne m’étais jamais interrogée sur ce point: d’où vient la prospérité? C’est pourtant fondamental! En tout cas, cela change radicalement ma vision de la prospérité aujourd’hui. Parce que la prospérité provient d’une source infinie, et pas d’une source limitée comme je le croyais avant. Alors forcément si cette source d’abondance était limitée, et que moi j’en obtenais beaucoup, alors quelqu’un d’autre en avait moins, à cause de moi!

Maintenant que je sais que cette source est infinie, je peux y puiser comme je le désire sans léser personne. Et chacun peut faire de même. C’est formidable, non?

Il suffit pour cela de se connecter à la source infinie de la prospérité. Je le mentionne dans mon ebook que vous pouvez télécharger ci- contre, j’ai pris l’habitude de me brancher tous les matins à la source de toutes énergies, c’est mon rituel en partant travailler. Désormais je dit « Je me connecte à la source de toutes choses, toutes énergies et toute prospérité » ce qui m’ouvre le champ infini des possibilités, et le vôtre également je l’espère!

Dans l’abondance et à l’harmonie

Belle fin de journée

abondance et prosperite

 

S’autoriser

Le sommet de la réussite vient tout juste de se terminer et je m’étais bien habituée aux deux conférences quotidiennes depuis une semaine alors que je me demandais bien comment j’allais trouver le temps. J’ai d’ailleurs béni la technologie pendant ce sommet: je partais travailler en bus, oreillettes bien calées et calepin à la main prête à dégainer le stylo chaque fois que le conférencier faisait résonner quelque chose moi.
Et je peux vous dire qu’une foultitude d’idées inspirantes ont éclairés bien des aspects, m’ont conforté dans d’autres ou m’ont apporté une nouvelle façon de voir les choses.
C’était très instructif et j’ai vraiment beaucoup aimé.
Notamment Bruno Lallemand, dans sa conférence «  » nous rappelait l’importance de s’autoriser la réussite en l’occurrence. Oui c’est vrai c’est primordial mais c’est quelque chose que je pratique déjà et je constate que ce n’est pas suffisant.
S’autoriser, dit il c’est « être auteur de ».
Mais oui bien sûr! Je n’avais jamais percuté là dessus! Et je sens que cette petite phrase recèle une véritable importance mais qui m’échappe encore. Pendant plusieurs jours, elle me revient, elle tourne, sans arriver à saisir pourquoi dire « je m’autorise » ne sonne pas pareil et donc n’a pas le même impact que « je suis auteur de ».
Est ce que vous percevez vous aussi cette nuance?

Et là, le déclic! c’est parce que dire « Je m’autorise à vivre dans l’abondance » par exemple ça reste au niveau du mental. C’est bien joli, et néanmoins important mais …et après?

Tandis que « Je suis auteur de l’abondance dans ma vie », je passe au niveau supérieur, celui de l’action! Alors que tout le sommet de la reussite traitait de « Passez à l’action », cette évidence ne m’avait pas encore frappée!

Je m’autorise à vivre dans l’abondance, OK, j’invite l’argent dans ma vie, dans mon quotidien et je pense qu’il est nécessaire de commencer par là. J’en prends la décision consciente. Mais ça reste, à mon sens, passif. C’est comme si j’attendais que l’abondance vienne toute seule.
Ensuite déclarer « Je suis l’auteur de l’abondance dans ma vie », cela sous-entend que je mets en place des actions pour faire rentrer de l’argent dans ma vie.

Je ne sais pas si la différence est aussi flagrante pour vous que pour moi, en tout cas j’en saisi maintenant toute la nuance et je suis heureuse de vous la partager!

Je vous souhaite de belles fetes de fin d’année dans l’abondance.

corne abondance noel